Partagez avec vos amis !










Submit

Qu’on vous vole vos données bancaires ou que l’on prenne la main sur vos comptes en ligne, les différentes arnaques sur Internet sont de plus en plus nombreuses et élaborées comme l’explique cet article parlant du dernier scam à la mode sur Gmail. Et si vous pensez être à l’abris, sachez que mêmes les plus gros acteurs du Web en sont parfois victimes.

Un scam d’environ 100 millions de dollars

100 millions de dollars, c’est la somme qui a été dérobée à Facebook et Google par un scammeur lituanien. Pour y parvenir, l’homme a monté un plan digne des plus grands arnaqueurs ! Création d’une entreprise reprenant le nom d’un fournisseur informatique des deux géants, création de faux documents et de fausses factures, un peu de courage et des mails envoyés aux différents représentants des deux groupes qui, sans se méfier, ont répondu positivement à ces différentes requêtes.

Il leur faudra alors deux ans pour se rendre compte du stratagème, soit un temps suffisant pour que ce scammeur récupère cette coquète somme et puisse la disséminer sur de nombreux comptes en banque. L’histoire se finit bien tout de même puisque les deux entreprises ont pu récupérer l’argent dérobé. L’arnaqueur, lui, encourt jusqu’à 20 ans de prison.

Scammeur, un « métier » du Web

Si cette histoire peut prêter à sourire quand on voit qui sont les victimes, il n’empêche que ce problème connaît une importante croissance et peut toucher n’importe qui. Comme l’explique 1&1 dans cet article qui traite des différentes arnaques sur le Web, les principales fraudes sont plutôt classiques et vont toucher les victimes sur des sujets personnels tel que l’amour, l’entraide, le logement etc… pour essayer de jouer avec leurs émotions ou leur « crédulité » afin d’en tirer profit.

Si un grand nombre d’arnaques en ligne demandent tout de même de posséder quelques compétences techniques, ne serait-ce que pour imiter une page Web d’un site marchand afin de récupérer les informations bancaires, ce n’est pas le cas pour toutes. Ainsi, notre arnaqueur lituanien n’était pas un réellement hacker et ne s’est jamais introduit où que ce soit, il a seulement fait preuve d’ingénierie sociale et s’est attaqué à l’élément qui est souvent le plus faillible : l’humain.

Bien qu’il existe de nombreux outils comme les VPN, dont nous vous parlions ici, pour garantir votre sécurité et le respect de votre vie privée, n’oubliez pas que ceux-ci seront bien souvent inefficaces face aux scams et autres techniques de phishing qui pullulent sur le web.

Partagez avec vos amis !










Submit