31
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

Quelles que soient vos habitudes en ce qui concerne la consommation d’alcool, arrêter peut être difficile. Mais le jeu en vaut souvent la chandelle. Arrêter de boire, même temporairement, est une bonne idée. Voici une petite liste des effets à court et à long terme.

Votre corps vous dira merci

Tout d’abord, sachez que si vous dormez plus profondément – et mieux, donc -, c’est tout à fait normal. Plusieurs études ont démontré qu’arrêter de boire de l’alcool influait directement sur la qualité du sommeil.

L’alcool altère les sens et les perceptions, y compris en ce qui concerne la sensation de faim. Sans alcool, il a été démontré que l’on mange en moyenne 30% moins.

Mais si votre appétit semble diminué, vous pourriez avoir très envie de sucre. Abandonner une substance déclenche souvent une envie d’une autre. Le cerveau cherche à obtenir une autre « récompense ».

L’alcool est aussi responsable d’une prise de calories supérieure chaque jour. Après tout, une margarita contient 300 calories, au minimum, et pour la plupart, c’est du sucre. Arrêtez l’alcool, ne vous vengez pas en prenant un abonnement au fast-food/grec du coin, et vous perdrez assurément du poids sans effort.

Des économies substantielles

L’autre effet très visible concerne votre peau. Après quelques jours sans alcool, vous remarquerez qu’elle paraît plus hydratée. Ce qui est logique car l’alcool est un diurétique bien connu.

L’alcool coûte souvent cher, comme les cigarettes. Stopper la bière, le whisky hors de prix et le vin rouge millésimé vous permettra aussi de réaliser des économies substantielles. C’est souvent là une motivation supplémentaire pour arrêter.

Comme avec tout sevrage, votre humeur risque de jouer les montagnes russes. Parfois, elle sera au plus haut, parfois, vous accuserez une baisse de régime. C’est normal, tout simplement.

L’alcool est directement lié à une augmentation des risques de cancer de la bouche, du foie, du colon et du rectum. Et ce risque augmente plus vous buvez. Mais d’un autre côté, des études ont aussi montré qu’une consommation modérée peut diminuer les risques de problèmes cardiaques.

31
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit