1
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

A force de multiplier les études, des chercheurs ont finalement réussi à trouver l’âge auquel les hommes sont les plus infidèles.

Une question de paliers ?

Difficile de définir l’âge où les hommes sont plus à même de s’affranchir d’une infidélité. Cependant, en regroupant plusieurs études menées années après années sur le sujet, il aura été possible de sortir un chiffre. Plusieurs chiffres, en réalité. Si l’on se fie à une étude menée par le site britannique IllicitEncournters.com, alors il serait question de « paliers », respectivement à 29 ans, 39 ans et 49 ans. Une « rythmique » si l’on peut dire, d’ailleurs confirmée par le site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison.

Ceci étant, d’après une étude cette fois diligentée par l’IPSOS, les hommes les plus âgés seraient ceux les plus à même de fauter : à 66% une fois le palier des 50 ans passés ! A titre de comparaison, le pourcentage descend à 38% chez les 18-34 ans, puis à 51% chez les 35-49 ans. Vous en conviendrez : à chaque fois, le chiffre demeure relativement élevé ! Une troisième étude, créditée à l’University of New Hampshire, définit l’âge moyen de l’infidélité à 55 ans.

Juste avant la quarantaine ?

Mais voilà : s’il fallait VRAIMENT donner un âge médian, en regroupant toutes les données récoltées par les études suscitées, alors il semblerait que l’âge moyen de l’infidélité serait fixé à 37 ans. Même si une marge d’erreur est évidente : les études ayant porté sur des sondages, il est évident que de nombreux sondés ont du mentir sur leur rapport à l’infidélité. Et c’est sans parler du fait que certains participants ont également menti… sur leur âge !

1
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit