7
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

Vous en avez probablement déjà fait l’expérience. En rentrant d’une soirée alcoolisée, vous avez faim, et vous avez même sans doute filé vers le Grec le plus proche ! Mais plus que la faim elle-même, vous avez l’impression que ce que vous ingurgitez pour vous rassasiez semble étonnamment bon. Pourquoi, au juste ? Explications.

Une explication très rationnelle

Pour en arriver à expliquer ce phénomène, il aura fallu mener une étude… qui s’est intéressée à deux groupes de souris ! Pourquoi pas après tout : le premier groupe de rongeurs avait ingéré de l’alcool trois jours durant, l’autre non. Il est apparu qu’au moment de se nourrir, le premier groupe aura mangé beaucoup plus que le second. En cause, certains neurones qui seraient plus actifs en présence d’alcool et qui libèrent de la peptide. D’où l’envie de manger même si l’on n’a pas nécessairement faim. Pour aller un peu plus loin encore dans l’explication, on soulignera que c’est cette peptide qui va purement et simplement bloquer la libération de leptine, l’hormone qui régule notre appétit. D’où cette sensation de faim intense ainsi que le sentiment que ce qu’on mange a meilleur goût, puisqu’on on satisfait l’envie du moment.

De plus, l’alcool, avec ses opiacés – ceux-là même qui sont responsables de la sensation de bien-être après avoir bu quelques verres – modifie la manière dont le cerveau traite le goût et la texture des aliments. La nourriture a, évidemment, le même goût, mais notre cerveau la perçoit différemment, nous donnant l’impression qu’elle est meilleure. Vous savez tout !

7
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit